L’approche systémique stratégique

L’approche systémique stratégique

La thérapie systémique stratégique est une approche pragmatique et rigoureuse qui a fait ses preuves dans la résolution de problématiques individuelles et relationnelles dans des contextes personnels, professionnels, de couples ou familiaux. Elle consiste à aider les personnes à résoudre leurs problèmes dans leurs manifestations actuelles qu’elles soient récentes ou ancrées.

Pour ce faire, au travers des entretiens, le thérapeute ou le coach cherchent comprendre la nature du problème et la façon dont il persiste plutôt que de chercher à comprendre ‘pourquoi’.

Ils visent à établir de nouveaux schémas de perception ainsi que l’adoption de nouveaux comportements afin de favoriser le changement.

Aux origines

La thérapie systémique stratégique et ses applications dans le monde de l’entreprise en coaching fait partie de la grande famille des thérapies dites ‘brèves’. En effet, elle a été développée dans les années 1960 à Palo Alto en Californie par une équipe de chercheurs, dont les plus connus sont Paul Watzlawick, Richard Fisch et John Weakland. Au fondement de l’équipe du Mental Research Institute (MRI) est la mise au point d’une nouvelle façon de concevoir la souffrance psychologique ainsi qu’une méthode de traitement prenant en considération une grande « oubliée » de notre culture: la relation.
Grâce aux travaux de Gregory Bateson sur la communication et ses paradoxes ainsi que les stratégies thérapeutiques et l’hypnose de Milton Erickson ont inspiré l’équipe de chercheurs de Palo Alto.
Par la suite, dans les années 1980, elle a été développée en Europe grâce aux travaux de Jean-Jacques Wittezaele, Giorgio Nardone et de leurs équipes.

Une approche pragmatique

Dès les premières séances, Il s’agit de sortir la personne de sa souffrance. Le thérapeute recherche une solution de changement dans l’ici et maintenant. Puis, c’est au fil des entretiens que le thérapeute ou le coach affinent la compréhension des problématiques. Ils élaborent ensemble des objectifs d’amélioration concrète. Entre les séances, le travail se poursuit grâce à des exercises de réflexions, observations ou de mise en pratique. C’est ainsi que le client peut dépasser progressivement les difficultés de la vie de tous les jours. De ce fait, l’approche est très pragmatique.

Les interventions ne dépassent généralement pas 10 séances sans en avoir décider ensemble. Certaines problématiques peuvent être résolues en moins de 5 séances.

FAQ

Une perspective intéractionnelle

La thérapie systémique et stratégique brève est une approche thérapeutique psycho-relationnelle. De ce fait, elle vise à inscrire rapidement les personnes dans un mouvement plus fonctionnel. Qu’il s’agisse de leurs intéractions avec elles-mêmes, les autres et/ou leur environnement plus global. En effet, chacun cherche à trouver un équilibre à différents niveaux pour mener une vie satisfaisante. Mais dans certains cas, il peut arriver qu’un cercle vicieux s’installe. Alors, rechercher de l’aide auprès d’un professionnel peut s’avérer utile à l’élaboration de solutions efficaces. Selon la problématique amenée par le patient, d’autre personnes impliquées dans la situation peuvent être sollicitées pour contribuer au changement souhaité.

Une approche non-normative, non-pathologisante

Pourquoi non-normative ? Car le thérapeute ne part pas d’une supposition de ce que devrait être « une personne équilibrée », « un couple réussi », ou encore « une famille normale », mais de ce qui, dans la situation actuelle, génère de la souffrance ou de l’insatisfaction.
Pourquoi non-pathologisante? Car le thérapeute ne pose pas de diagnostic à proprement parler ni d’étiquettes. Cependant, il vise à mettre en évidence certains processus dysfonctionnels qui génèrent les symptômes et à proposer des moyens de les corriger. Cela a pour résultat de permettre aux patients de mobiliser leurs ressources et de retrouver leur autonomie.
Enfin, cette approche prend en compte les composantes émotionnelles, cognitives et comportementales des problèmes.

FAQ

Ethique et déontologie

« La thérapie doit toujours être conçu pour s’adapter aux patients et non pour que le patient s’adapte à la thérapie. » Milton Erickson

  • Le thérapeute s’engage dans une démarche de développement personnel et professionnel par la supervision et la formation continue.
  • Veille aux intérêts de la personne et/ ou de l’organisation dans laquelle le thérapeute/ le coach intervient.
  • Intégrité : n’accepte que les interventions ou missions qu’il est en mesure d’assurer.
  • Respect et bienveillance : le thérapeute se doit d’être attentif, à l’écoute active, intéressé et ouvert. Afin que la personne se sente comprise et rejointe dans la difficulté qu’elle traverse.
  • L’efficacité de la thérapie ou du coaching dépend du développement de l’autonomie et de la responsabilisation de la personne face à ses difficultés.

Une question ou envie de faire le premier pas

RGPD